dimanche 10 juin 2018

Que reste-t-il de nos amours ?

Des murs encore sourds
De ces engueulades qui duraient des jours
Des vidéos gonzos
Qui traînent sur la toile
Des couleuvres avalées
Taille boa constrictor
Qu’on recrache aujourd’hui
La gorge encore nouée
D’avoir encaissé sans broncher
Des appels anonymes
Qui saccagent de silences une boîte vocale pleine
Une ardoise longue comme le bras
Au bar d’en bas
Un bulldog en garde partagée
Une résa sous les cocotiers
Sans assurance annulation
Deux noms sur une boîte aux lettres
Où les dernières relances avant mise en demeure
S’entassent
Des affaires à se rendre
Près d’une bouche de métro
Avant d’aller bosser
Des musiques
À rayer des playlists
Des routines à rompre
Des phrases toutes faites à se fader
Énoncées par ceux qui nous aiment
Des lieux à éviter
En bref
De quoi ne jamais s’oublier.