mercredi 6 juillet 2011

Le strip club

Sur des canapés décrépits
Aux mousses ensemencées
De filaments de foutre cuit
Commerciaux avinés
Aux désirs ramollis
Et veufs fraîchement éplorés
A la libido endurcie
Par des pilules prêt-à-bander
Du regard se rassasient
Louchant sur les seins bon marché
De miséreuses mères de famille
Amèrement agrippées
A la barre d’acier qui nourrit
Leurs bouches barbouillées
De Botox bouffies
Sourires faussement sucrés
Et déhanchés de pacotille
Rythment ainsi la soirée
Sur fond de sifflets et de cris
Qu’un mauvais beat peine à masquer
Mais que la nuit
Se chargera de faire cesser
Tandis
Que tous iront rêver
Seuls sous leurs draps d’une autre vie.